Nutrition pour optimiser les performances footballistiques

Le football peut être considéré comme le roi des sports dans notre pays. Il est joué par des personnes de tous âges et de tous sexes, nous pouvons donc nous assurer que nous sommes confrontés au beau jeu.

Quand il s’agit de parler de football, nous devons parler de trois périodes tout au long d’une saison, d’une  pré-saison, d’une saison et d’une phase de transition . Il faut tenir compte du fait que pendant la pré-saison, la demande d’énergie est généralement supérieure à celle de la saison. En effet, durant cette période, les entraînements sont doubles, dans le but d’atteindre la température en parfaite condition physique. Selon la condition physique des joueurs, les  pronostics du championnat peuvent être l’un ou l’autre. Bien que les grandes équipes soient toujours les grandes favorites lorsqu’il s’agit de gagner la grande majorité des matchs.

Besoins énergétiques et métabolisme

Selon la catégorie et le niveau auquel le football est pratiqué,  les besoins énergétiques peuvent être plus ou moins élevés . Mais ce qui influencera le plus sera le niveau de formation effectué et la position qu’il occupe sur le terrain. Être gardien de but n’est pas la même chose qu’être défenseur ou attaquant. Selon le poste que vous occupez, la demande en énergie peut être supérieure ou inférieure.

Gardez à l’esprit que le football n’est pas un sport continu, c’est plutôt un sport intermittent en termes de course à haute densité. Cela signifie que pendant les épisodes de demande maximale, l’athlète aura une forte demande d’énergie, alors qu’en période de récupération, cette demande sera beaucoup plus faible. Cela rend les voies aérobie et anaérobie très importantes lors de la pratique du football. Dans ces cas, il faut mettre en évidence les triglycérides, la phosphocréatine, le glycogène et l’ATP.

💞 Cela peut vous intéresser :   7 bienfaits nutritionnels du jus de céleri

Pour s’habituer à l’idée, on peut voir comment dans un petit Sprint pour attraper la balle de quelques secondes seulement, la dégradation du glycogène sera de 50% de la production d’ATP. Le reste sera apporté par 48% de phosphocréatine et le reste par le dépôt musculaire d’ATP.

En moyenne, un joueur qui est sur le terrain tout au long du match, à l’exception du gardien de but, parcourt environ 10 km en moyenne. Si à cela on ajoute environ 1000 actions de jeu et environ 200 courses à grande vitesse, tout cela nous donne une moyenne de 1100 kcal consommés. Ce sont des moyennes, car comme vous le savez bien, il y a des joueurs qui courent et bougent plus que d’autres.

Les glucides sont très importants dans le football

La nourriture est vraiment importante  pour un joueur lorsqu’il s’agit d’avoir l’énergie nécessaire pour jouer un bon match. Selon l’heure du jeu, le repas devra avoir lieu à un moment ou à un autre.

Bien que toutes les études ne soient pas d’accord, la vérité est que la grande majorité des études affirment qu’un régime riche en glucides est très favorable lorsqu’il s’agit d’obtenir l’énergie nécessaire pour bien jouer. A cela il faut ajouter que de plus en plus d’études disent que les glucides à consommer doivent avoir un index glycémique bas pour obtenir de bons résultats. C’est parce qu’il est démontré qu’ils vous permettent de profiter de niveaux de glucose constants, ce qui permet au joueur de profiter d’une meilleure performance. En revanche, des études ont montré que pour profiter de tous ses bienfaits,  le joueur devra les ingérer 2 à 4 heures avant de commencer le jeu .

💞 Cela peut vous intéresser :   Les barres énergétiques sont vraiment bénéfiques

Atteindre un équilibre entre les glucides à faible indice glycémique et les glucides élevés aidera le joueur à démarrer avec un niveau de glycogène élevé, les niveaux de glucose sont stables tout au long du jeu, peuvent atteindre la quantité recommandée de glucides et réduire la possibilité de fatigue dans les dernières minutes de le jeu.

N’oubliez pas que pour réaliser tout ce qui précède, il est également important de mettre en œuvre une bonne stratégie de récupération après chaque match. De cette façon, le métabolisme s’habitue à l’exercice et tend par conséquent à mieux performer avec le même régime et le même niveau d’effort.

5/5 - (1 vote)